09/04/2017

L’argent fait-il vraiment le bonheur ?

L’argent peut-il me rendre heureux ? Voici une question que tout adulte a du se poser, ou se posera un jour (heureusement que les enfants ne se la posent pas). Naturellement la question vaut d’être posée. Seulement, ceux qui ont eu l’argent connaissent bien la réponse. Cette réponse restant peut relative à l’expérience personnelle de chacun. Dans cet article, j’évoque des exemples, des recherches sur cette question, et présente ma vision personnelle.

bonheur, argent et bonheur

 

Une histoire sur l’argent et le bonheur :

Voici une histoire récente sur le sujet : Celle de Jane Park cette jeune Britannique qui a gagné un million de livres (1,17 M EUR) à l'Euro Millions à 17 ans ; et qui 4 ans après, souffre de ne pas savoir sa mission dans la vie : « Je croyais que tout serait dix fois mieux qu'avant, sauf que c'est devenu dix fois pire. Parfois j'aurais préféré ne pas avoir cet argent. Je me dis que ma vie aurait été vraiment meilleure si je n'avais pas gagné. Les gens me regardent avec envie mais ils ne savent rien de ce stress que je subis quotidiennement. J'ai des choses matérielles mais ma vie est vide. Quel sens donner à ma vie? », Raconte Jane.

On peut dire qu’il s’agit d’un cas particulier, d’une personne qui n’était pas en âge d’avoir et de pouvoir gérer une telle richesse, mais des témoignages de personnalités qui ont connu la richesse et le succès, affirment que non seulement l’argent n’a pas fait leur bonheur, mais pire, il a fait leur malheur. Ne serait qu’en causant la perte de leurs amis ou famille, qui commençait à s’intéresser plus à leur argent qu’à leur personne, comme le déclara un styliste à succès à la fin de sa vie. Une personne qui en principe fit fortune du métier qu’elle aimait.

La science et le bonheur :

Enseignant-chercheur en psychologie, Mihaly Csikzentmihalyi nous donne une réponse factuelle à la question sur le bonheur.Dans son livre « La psychologie du bonheur » , Il dit que « la véritable satisfaction devant la vie ne provient pas du fait de devenir riche ou mince, mais du sentiment profond d’être bien avec soi même. Dans la quête du bonheur, les solutions partielles et les recettes ne fonctionnent pas » p 28. Dans ce qu’il appelle l’expérience optimale, la recherche du  bonheur passe par la maitrise de sa vie intérieure, par l’examen du fonctionnement de la conscience, et le moyen de la contrôler. Cette expérience comporte des composantes dont la présence créer de l’ordre dans la conscience et produit des moments de vie intense que l’individu cherche à revivre par la suite.

Ma vision du bonheur :

Je pense que :

  • l’argent, ou l’indépendance financière crée un environnement favorable au bonheur, dans la mesure ou çà nous libère de l’obligation de consacrer beaucoup de temps à travailler pour gagner de l’argent, et en conséquence nous permet de pouvoir consacrer la grande partie de notre temps à ce qui nous motive le plus, ce qui est une vraie source de bonheur pour nous, et que nous aimerions passer notre vie à faire. Après tout, à quoi sert une vie, si ce n’est à faire ce dont on a envie ? Encore faut-il vraiment savoir ce que nous voulons vraiment. Marilyn Monroe n’a-t-elle pas dit : « Une fois qu’on a ce qu’on veut, on réalise qu’on le veut pas ». Et si nous nous ne le savons pas, alors il nous devons prendre suffisamment de temps  pour faire une introspection personnelle pour le savoir.
  • La santé  est capitale, car sans elle nous ne pouvons rien réaliser. Encore faut-il que nous prenons conscience de ce capital santé, et l’entretenir avant qu’on l’ait épuisé.
  • Une passion, ou un objectif de vie qui dépasse notre égo, est l’unique source de vrai bonheur, on peut avoir tout l’argent du monde, mais il ne nous sert à rien si nous vivons seuls, ne pouvons le partager ou l’utiliser pour contribuer au bonheur des autres. Vous vous imaginez être milliardaire et vivre seule dans une ile ?

Si le bonheur était une équation çà serait : x argent + y santé + z passion = bonheur. A chaque de savoir les limites de sa dose de ces composantes.

Avec tous mes souhaits de bonheur pour tous J

 

 

27/03/2017

Comment choisir un centre de remise en forme ?

La culture  du bien être et de la remise en forme se développe et nous  prenons plus conscience de la nécessité d’entretenir notre corps par le sport et des activités physiques. En réponse à ce besoin, des centres de remise en forme, des clubs de fitness des spa sont crées, notamment en franchise .Face à cette abondance le choix s’avère parfois difficile pour certains. Pour vous aider dans à choisir votre centre de remise en forme, voici une démarche en trois étapes :

Identifiez vos besoins de remise en forme

  1. Demander conseil à votre médecin sur l’activité qui vous convient le mieux. Si les vertus du sport sont connues, Il convient de savoir quel sport vous serait le plus bénéfique.
  2. Identifiez vos besoins et vos activités sportives préférées. Cela vous permettra de déterminer le type de centre de conditionnement physique que vous trouverez.
    Par exemple, si vous aimez la natation il vaut mieux vous inscrire dans une piscine que dans un centre de fitness.

Les critères de tri pour le choix d’un centre de remise en forme :

Il s’agit de savoir s’il s’agit d’un centre agréable, ou vous viendrez avec joie, ou vous pouvez rencontrer des gens de votre âge,  et votre niveau de condition physique. Éventuellement, si vous préférez un centre mixte et pour les seules femmes seulement. Faites le tour des centres sportifs de votre ville et dressez une liste comparative de ce qui suit :

Les indispensables

  1. la qualification des coachs: Renseignez vous sur la présence des coachs, leurs diplômes, et leur disponibilité. Privilégier le conseil, la compétence et  l’encadrement.
  2. la qualité des locaux (propreté, aération) ; la quantité et la qualité des équipements cardio training et musculation ; ainsi que la qualité de l’eau de la piscine (chlore).
  3. La fréquentation et l’ambiance (surpeuplée ou conviviale). Quelles sont les heures d’affluence ? et l’effectif maximum, particulièrement pour les cours dispensés en groupe (danse, aérobic, step…etc.)
  4. Le cout total (les séances coaching personnel sont souvent payantes) par rapport à votre budget.
  5. Les éventuelles facilités de paiement, promotions, voir les conventions avec des organismes.

 

 Les plus :

  • Y a-t-il une diététicienne pour un suivi sur le long terme (l’approche doit être holistique).
  • Les prestations détente : massage,  piscine, balnéothérapie, hammam, douche à jet ...
  • La proximité de votre domicile.

Informez-vous et testez la qualité et les services :

Avant d’opter pour un abonnement dans un centre de remise en forme - ce qui constitue un investissement pour  vous, dans la mesure où la formule standard est celle à l’année- il est judicieux de tester les activités, et les différentes prestations proposées. Certains centres proposent des pass journaliers (souvent chers), voir une journée gratuite si vous êtes parrainé par un adhérent. Informez-vous.

N’hésitez pas à interroger les anciens adhérents ou consulter les forums et média sociaux en ligne sur le centre qui vous intéresse; vous en apprendrez énormément sur ce centre.

Une fois l’information en main, il est facile de décider. Il est temps de prendre soins de votre corps de votre mental au centre de remise en forme de votre choix.

20/03/2017

La danse introspective, le chemin royal vers le bien être et Le développement personnel

Une démarche en danse introspective peut mener vers le mieux être, et l’harmonisation intérieure, et avoir des effets bénéfiques sur notre santé physique et psychologique. Découvrons cette danse et comment elle contribue à notre bonheur.

développement personnel, stage de danse libre, stage de mieux etre

La danse introspective, un processus vers le bien être et le développement personnel

La pratique de la danse introspective ne se fait pas nécessairement dans un souci esthétique (comme c’est le cas pour  la danse contemporaine ou les danses de salon), mais plutôt dans une recherche de soi, de  conscientisation et de résolution de ses difficultés personnelles. C’est un médium artistique accessible à toutes les personnes qui s’y sentent plus à l’aise, et s’y retrouvent. Inné, le mouvement ne nécessite aucun apprentissage technique (comme c’est le cas pour la peinture ou la musique).

 Les sensations de joie, de plaisir, d’émerveillement et d’enchantement qu’elle procure, remontent le moral, dynamisent le quotidien et permettent d’absorber le stress, et d’affronter les problèmes avec confiance. Enrichie par l’exploration et l’éveil des sens tels que l’ouïe, la vue et le toucher, elle contribue à activer le processus de réalisation de soi. En effet, utilisant ses ressources, le danseur-stagiaire, apprend à connaitre ses propres forces et limites, ce qui l’amène vers la confiance en soi. Par ailleurs, le fait de libérer son expressivité et son potentiel imaginaire améliore la créativité, et peut même conduire à une réelle transformation de soi.

 

La danse libre un simple plaisir ou un besoin psycho-physique ?

Le style et le rythme de la vie contemporaine nous ont éloignés de notre nature humaine. L’homme n’est pas fait pour passer des heures devant des ordinateurs, ou à regarder la télévision. S’il n’a plus besoin de tant d’effort physique  pour assurer sa survie; il n’empêche que l’homme  a plus que jamais, besoin de se sentir vivant à travers le mouvement corporel. Par ailleurs, les blocages énergétiques dues au stress et à nos maux psychiques ont besoin de se libérer, est la danse introspective représente l’outil le plus efficace.

Mieux se connaitre et communiquer avec la danse introspective :

 Le mouvement nous aide non seulement  à mieux  être dans notre corps, mais également à prendre plus conscience de nos sens et de nos sensations. La démarche utilisée, offre à chacun –quelque soit son âge-, la possibilité d’explorer des passages entre  son extériorité son intériorité,  l’inconscient et le conscient, ses idées et gestes tangibles. La danse introspective nous apprend également à observer l’autre, et donc à mieux comprendre son langage, et lui savoir lui communiquer. Les théories de la communication n’ont-elles pas  prouvés que le geste en dit plus que le mot. C’est la raison pour laquelle cette technique  psycho-corporelle  appliqués dans des teambuilding donne de très bons résultats.Voici le témoignage d'un team-building de communication.

Une démarche personnelle, seul ou en groupe apportent les bénéfices au niveau de la connaissance de soi, du mieux être et du plaisir associés au processus créatif.   Cependant l’accompagnement d’un formateur lors de séances hebdomadaires ou lors d’un stage de danse introspective - dans un environnement et des conditions plus favorables- permettra l’éveil corporel et spirituel qui nous ouvre le chemin de la sérénité et de la paix intérieure.

Sources :