Femme enceinte : quel sport pratiquer ?

Vous attendez un heureux événement de naissance. Bien évidemment, vous vous demandez si vous pourrez toujours pratiquer votre sport favori. Effectivement, il va falloir changer quelque peu vos habitudes en privilégiant certaines disciplines et en dosant vos efforts. Cela veut dire que sport pour femme enceinte, ça ne fait pas forcément deux. Tout est dans la modération.

Les activités physiques à privilégier pendant la grossesse

Pour la santé de la maman et celle de son bébé, une femme enceinte doit bouger et pratiquer une activité physique, mais à condition que celle-ci soit à intensité modéré. En gros, la marche, le vélo et la natation sont particulièrement recommandés, parce qu’ils améliorent non seulement la capacité d’oxygénation de la femme enceinte, mais favorisent aussi les échanges entre elle et son bébé.

Le stretching (exercices d’étirement) et le yoga sont également recommandés, dans la mesure ou ils permettent de gagner en souplesse, et en relaxation. L’effet bénéfique de cette pratique se fera sentir au moment de l’accouchement, puisque ces activités aident à se détendre et à mieux gérer ses émotions.

Les sports à pratiquer ou non  à chaque stade de la grossesse

Les trois premiers mois

Pendant le premier trimestre de la grossesse, vous pouvez encore faire tous les mouvements. Cela dit, vous pouvez vous sentir fatigués avec les perturbations hormonales que le début de grossesse entraine. Privilégiez donc la marche (sur tapis ou à l’extérieur), la gym douce, le yoga, les Pilates, le stretching, la natation et le vélo. Si vous pratiquez déjà la course à pied, vous pouvez très bien continuer. Un conseil cependant, optez pour la course sur tapis ou sur terre battue pour amortir les chocs. Bref, une femme enceinte peut continuer à pratiquer son sport favori, sauf s’il s’agit d’un sport extrême comme le saut en parachute ou encore la plongée sous-marine. Pour les sports de combats et sports collectifs, évitez les chutes et les chocs corporels.

Le deuxième trimestre

Une fois le premier trimestre passé, on peut se sentir plus en forme. Il faut tout de même modérer vos efforts. Ci-après les activités à privilégier : marche rapide, vélo elliptique, vélo à plat, yoga prénatal, pilates prénatal, stretching et les exercices du périnée. Disons que vous pouvez encore pratiquer la plupart des disciplines du moment que l’intensité est modéré. En revanche, il faut éviter les sauts, les chocs et les appuis sur le ventre. Oubliez aussi les sports qui nécessitent de forts déplacements. Bien évidemment, il est inutile de vous demander de ne pas faire des exercices abdominaux.

Les trois derniers mois de la grossesse

Maintenant, vous devez rester à l’écoute de toutes vos sensations physiques. Il y a aura des jours où vous vous sentirez pleine d’énergie, et d’autres où vous vous sentirez à plat. Il n’est pas rare que des maux de grossesse fassent leur apparition : sciatique de grossesse, maux de dos, jambes lourdes, etc.

Malgré tout cela, si vous vous sentez en forme, vous pourrez toujours pratiquer vos activités favorites. Les sports à privilégier pendant les derniers mois de la grossesse sont les suivants : la natation, la marche, l’aquagym, le vélo, la gym douce, le Pilates prénatal, etc.

 

Les commentaires sont fermés.