11/09/2017

L'essentiel sur la relaxation

Lorsqu’on entend parler de la relaxation, la première image qui vient à l’esprit c’est la petite sieste sur le canapé, le bronzage au bord de la piscine ou encore prendre un café sur la terrasse. Pourtant, la vraie relaxation est bien plus qu’une simple sieste ou moment de détente. C’est ce qu’on va voir dans cet article.

La relaxation, c’est quoi au juste ?

Techniquement, la relaxation va bien au-delà d’une simple détente du corps. Exécutée dans les règles de l’art, elle agit sur les zones inconscientes et subconscientes de notre cerveau, afin de nous permettre de nous libérer de toutes formes de tension. En effet, même lorsqu’on se repose, il reste dans notre corps une tension résiduelle appelée tonus musculaire du repos. Le but de la relaxation est alors de faire baisser au possible ce tonus pour obtenir des effets positifs et puissants que l’on ne peut pas avoir avec une simple sieste ou une détente au soleil.

Il s’agit donc d’une attitude passive sans la moindre tension inutile, mais pendant laquelle on reste concentré sur un stimulus spécifique. Cela peut être la respiration, le son, l’image mentale, l’objet ou autre. C’est ensuite le choix de stimulus qui est différent selon la technique de la relaxation. Les méthodes les plus connues sont : la sophrologie, le training autogène, la relaxation progressive, etc.

Histoire et origine de la relaxation

Inspiré de la pratique du Yoga et de l’hypnose, la relaxation tire son origine en Orient et en Occident. Son principe de base repose sur celui du Yoga selon lequel le mental et le physique sont étroitement liés, voire indissociables. Selon la pensée orientale en effet, toute émotion que nous ressentons a une répercussion sur notre tonus musculaire, et vice versa. La relaxation qui consiste en un travail de concentration sur le corps, la respiration et les sensations provoque à la fois une détente des muscles et un apaisement de l’esprit.

En occident, la première technique de relaxation, appelée « training autogène de Schultz » est inspiré des méthodes utilisées en hypnose vers la fin du XIXe siècle. Lancé pour la première fois en Allemagne au début du XXe siècle, le training autogène de Schultz consiste en une détente auto-provoquée du tonus musculaire. La pratique de cette technique d’autohypnose provoque un lâcher-prise aussi bien sur le plan mental que physique.

Une deuxième technique de relaxation est apparue dans les années 30 : « la relaxation progressive de Jacobson ». Si le but recherché reste le même, la technique quant à elle se veut plus éducative. La relaxation progressive de Jacobson consiste en effet à vous apprendre à identifier les différentes sensations de contraction et de relâchement. Une fois que vous avez acquis une bonne perception de votre corps, vous pouvez vous débarrasser des tensions résiduelles au repos comme en mouvement.

Les bienfaits de la relaxation

Notre corps a besoin de se détendre pour retrouver son équilibre. En effet, lorsque nous pratiquons la relaxation, nous libérons notre corps des tensions musculaires. Résultat, le sang circule mieux dans notre organisme, irriguant ainsi  nos organes qui retrouvent toute leur vitalité. Cela veut dire que les déchets sont évacués, le système nerveux se rééquilibre et le cœur bat calmement.

Au niveau de notre esprit, la relaxation apporte la paix. Il sera alors capable d’analyser les événements auxquels il fait face et traiter les informations qu’il reçoit.

Conclusion

La pratique de la relaxation dans les règles de l’art apporte de nombreux effets bénéfiques pour notre corps et notre esprit. Une fois que toutes les tensions inutiles sont relâchées, la qualité du sommeil sera améliorée tandis que le stress et la fatigue seront sensiblement réduits.

Sources :

http://www.ressources-actualisation.fr/articles/relaxatio...

http://www.letempsdesmamans.com/relaxation/origines-de-la...

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 16 h - 18 h (Europe/Paris).