30/06/2017

Le jeûne : types, bienfaits et comment le pratiquer

Le jeûne possède de nombreux bienfaits à condition de le pratiquer sérieusement et dans les règles de l’art. Passons en revue les différents types de jeûnes avec leur mode d’emploi et leurs bienfaits respectifs.

Le repos digestif

Ce type de jeûne se passe de commentaires. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un jeûne qui a pour but de laisser reposer le système digestif. Trop sollicité par une alimentation trop riche ou/et déséquilibrée, notre système digestif mérite quelques vacances pour se régénérer et se rééquilibrer.

Le moyen le plus facile de le pratiquer, c’est de supprimer le diner et terminer le lendemain soir en prenant un diner très léger (une soupe de légumes et/ou une salade).

Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent ou jeûne séquentiel vise plutôt la perte de pieds et le bien-être. Il consiste à alterner des périodes de jeûne et des périodes d’alimentation. La durée de ce jeûne ainsi que sa fréquence sont tout à fait modulables. Mais en général, elles sont de nature cyclique. Donc, la période de jeûne et celle d’alimentation auront une durée fixe. Cela peut être un cycle de 16/8 h ou 19/5 h. Respectivement, il s’agit de 16 heures de jeûne contre 8 heures d’alimentation et de 19 heures de jeûne contre 5 heures d’alimentation. Pour pratique le jeûne de 16/8 h par exemple, vous pouvez sauter le petit déjeuner et vous déjeunez à midi, ensuite vous prenez votre dernier repas avant 20 heures.

Le jeûne thérapeutique

Le jeûne a été pendant longtemps utilisé comme une thérapie à part entière, jusqu’à l’arrivée de la médecine moderne. Aujourd’hui, il sert plutôt à compléter le traitement thérapeutique disponible pour combattre certaines maladies.

Le jeûne thérapeutique consiste à une privation d’aliments et il se décline en plusieurs types. Le jeûne hydrique consiste à consommer exclusivement de l’eau. Ensuite, il y a ce qu’on appelle jeûne modifié pendant lequel vous maintenez une alimentation liquide de faible calorie, à base de légumes et de fruits.

Le jeûne religieux

Ici, la privation de nourriture entre dans le cadre d’un rituel religieux. C’est le cas par exemple du ramadan (chez les musulmans) qui dure environ un mois, ou du jeûne de Yom Kippour qui est pratiqué par les Juifs.

Conclusion

On peut jeûner pour plusieurs raisons : convictions religieuses, perdre du poids, entretenir une bonne santé, prévenir la maladie, ou favoriser la guérison...etc. Les bienfaits du jeûne sont multiples et ils sont connus depuis l’Antiquité. Cependant, pour obtenir le résultat escompté et pour éviter de se mettre en danger, il faut respecter certaines règles : s'hydrater, diminuer l'activité physique et intellectuelle, bien dormir et privilégier certains aliments.

Soulignons au passage qu’un jeûne strict qui dure plus de 30 jours peut avoir des effets néfastes sur l’organisme.

Le jeune est donc à pratiquer avec précaution, et de préférence avec l’accompagnement/encadrement d’un professionnel de la santé (nutritionniste, hygiéniste ou un médecin).

17/06/2017

Rire c’est garder la santé

Rire c’est le propre de l’homme! disait Rabelais. On sait  que cela fait du bien de rire un bon coup. Mais en fait, les effets bénéfiques du rire vont jusqu’à ce qu'on dise que le rire c’est la santé. Ces bienfaits du rire sont reconnus depuis l’Antiquité et ils ont été confirmés par de nombreuses études.

rire et santé

Les bénéfices du rire pour le corps

A chaque fois que l’on rit, c’est tout un mécanisme qui se déclenche dans notre organisme. Le rire provoque en effet une contraction du diaphragme qui à son tour stimule tous les organes qui se trouvent à proximité, à savoir l’estomac, le foie, la rate et l’intestin. Le rire décontracte aussi les muscles du visage, du cou, de l’abdomen et même ceux du bras.

Au niveau du cerveau, le rire stimule la sécrétion de la dopamine. Il s’agit d’un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans la sensation de plaisir. Donc, si le rire stimule le système nerveux, les réactions en chaîne qui suivent sont très relaxantes. L’euphorie qu’on éprouve fait baisser la tension. Selon certaines études, une minute de bonnes rigolades équivaudrait à une séance de relaxation de 45 minutes. Vous imaginez tout le bien que çà nous fait.

Les bienfaits du rire sur la santé

Le rire produit sur les muscles des effets aussi relaxants que la gymnastique douce ou la course à pied. Lorsque nous rions, il y a une onde musculaire qui se propage depuis notre visage jusqu’aux cuisses, en passant par les muscles abdominaux et thoraciques.

Le rire produit sur notre système respiratoire des effets proches des respirations du yoga. Chaque mouvement se compose d’une inspiration brève, puis d’une petite pause suivie par une expiration lente. La quantité de l’air ventilé ainsi peut atteindre facilement les deux litres.

Sur le plan hormonal, le rire fait monter le taux des endorphines dans le sang. Or, ces hormones sont connues pour leur action anti-douleur et régularisatrice de l’humeur. Mais ce n’est pas tout. Le rire produit aussi une hausse du taux de sérotonine dans le sang et lutte ainsi la dépression nerveuse.

Pratiquer le rire : Le yoga du rire

Le yoga du rire est un nouveau concept lancé par un médecin indien, le Dr Madan Kataria en  1995. Il a commencé à monter un club de rire dans un parc avec une poignée de participants. Le succès était au rendez-vous et le mouvement s’est vite propagé à travers le monde. Aujourd’hui, les clubs de rire se comptent par milliers à travers le monde. Le yoga du rire séduit par son efficacité et sa simplicité.

La technique est en effet très simple. Il s’agit de rire sans raison en pratiquant les techniques de respirations yogiques. La séance type commence par un rire simple exercé en groupe et qui va devenir par la suite un rire contagieux. La base du concept ? C’est le fait que ne corps ne sait pas faire la distinction entre un rire simulé et un rire spontané. Les bénéfices restent les mêmes.

Conclusion

Quand on rit, on se sent tout de suite détendu et heureux. Les muscles se détendent automatiquement et le stress est évacué. Çà fait donc tellement de bien pour notre psychique que pour notre corps. Riez alors, et exercez-vous à rire. Allez voir des pièces comiques, regardez des sketches, des vidéos d’humour !

03/06/2017

Prévenir les maladies et entretenir la santé par les plantes

Les plantes ont plusieurs vertus et usages, certaines plantes aident à prévenir les maladies et à entretenir la santé, d’autres favorisent considérablement la guérison. Voici une petite sélection des principales plantes  avec leurs propriétés.

remède de grands mères, phytothérapie, santé par les plantes, herbes médecinales

Quelques remèdes de grands-mères

  • Pour calmer les maux de gorge avec la ronce : boire une tisane de feuilles de ronce séchées permet de soulager les maux de gorge causés par les inflammations des muqueuses. On peut aussi utiliser cette tisane en gargarisme.
  • La menthe sauvage : une tisane préparée avec les feuilles séchées de la menthe sauvage facilite la digestion. Mais ce n’est pas tout. Les feuilles de menthe fraîche sont efficaces pour lutter contre les insectes.

Notez que si les remèdes ont l’avantage de ne pas nuire à votre santé, par contre leur efficacité est souvent limitée aux maladies et infections légères.

Cinq plantes indispensables dans la maison

L’aloe vera

Le gel de l’aloe vera était déjà utilisé dans la Grèce Antique pour soigner les problèmes de peau et les troubles digestives. Aujourd’hui, ses vertus thérapeutiques sont prouvés par les recherches, et beaucoup de produits cosmétiques et nutritionnels ont sont dérivés.

Cette plante peut être utilisée aussi bien en extérieur qu’à l’intérieur. Utilisée en externe (c'est-à-dire en application locale), elle permet de soigner les blessures, les brûlures, l’inflammation de la peau et l’eczéma.  En utilisation interne (par la consommation de son jus), elle soulage les constipations chroniques, les colites et les problèmes digestifs. C’est un puissant antioxydant qui agit contre le vieillissement des cellules.

Le thym

Cette herbe aromatique permet de dégager le nez et d’éviter la complication de la grippe hivernale. Le thym agit en désinfectant le système OR.

La tisane de thym est efficace comme prévention si vous êtes en contact avec des malades.

Le romarin

Cette plante possède un pouvoir antibactérien, antiseptique et antispasmodique. Elle lutte contre le stress et agit sur le fonctionnement de tout le système digestif.

La menthe poivrée est un puissant antibactérien. Elle peut être consommée comme tisane ou sous forme d’huile essentielle.

Le tilleul

Souvent utilisé comme tisane, le tilleul se consomme aussi sous forme de sirop ou de décoction. C’est une plante efficace pour soulager un état fiévreux. Elle s’avère efficace pour lutter contre la toux.

L’ail n’est pas seulement utile pour rehausser le goût de nos préparations culinaires. Il a aussi des vertus antibiotiques et permet de vaincre les maux de gorge et les bronchites. Pour prévenir les maladies et entretenir la santé, il est conseillé de consommer l’ail tous les jours (cuit ou cru).

Le gingembre

Le gingembre est apprécié dans le monde entier. Il est utilisé depuis plus de 5000 ans pour soigner et de prévenir de nombreuses maladies. Il soulage la toux et les maux de gorge. Il lutte contre le manque d’énergie et de vitalité, tout en combattant les infections. De plus, le gingembre est également réputé pour être efficace pour faire disparaître les vomissements et les nausées.

On ne cesse encore de découvrir de nouvelles propriétés pour les divers plantes des diverses régions.

Utilisés en bonne quantité/dose et selon les prescriptions des connaisseurs, les plantes sont essentiellement utilisées dans une démarche préventive de santé et de bien être, elles peuvent donc être très efficaces pour prévenir les maladies, ou favoriser le rétablissement en stade de maladie.

 

 

23/05/2017

Liens utiles

Mutuelles en France

01/05/2017

Les techniques de méditation dynamique

Vous pouvez méditer en faisant n’importe quoi, cela dépend de votre caractère et de votre constitution, et de ce qui vous inspire ou vous le rend le plus à l’aise. SI vous êtes de genre plutôt à bouger sans cesse, jugez votre énergie dans la méditation dynamique avant de dépasser à une méditation assise.

Le Yoga

Si  le yoga n’est cependant pas une mode passagère. Il a été pratiqué pendant des milliers d’années et restera certainement en pratique, ce qui amène beaucoup du succès  grâce aux bénéfices qu’il procure. 

Mais qu’est-ce que le yoga ?

C’est un programme complet d’entretien de l’esprit et du corps, composé des exercices physiques,

D’exercices de respiration, et de relaxation. Ce n’est pas une activité statique bien qu’elle comprenne des postures qui sont tenus pendant plusieurs minutes. Ces postures appelés les « asanas ». La plus connue est la série de la salutation du soleil par laquelle en commence généralement les séances de yoga. Pour pratiquer le yoga correctement en respectant l’esprit méditatif, nous vous conseillons de trouver un cours de yoga dispensé par un professeur de qualité. Lorsque vous l’aurez trouvé, vous pouvez développer une expérience magnifique et découvrir une nouvelle manière de méditer, qui ouvrira peut-être une nouvelle relation esprit/corps dont vous ne soupçonniez même pas l’existence. Vous gagnerez en souplesse, en force, en énergie et peut être atteindrez-vous l’illumination.

Le chi-gong, vivre mieux et prospère,

Originaire de chine, le chi gong repose sur certains principes du taôisme. Il inclut la méditation assise et débout. Et durant l’exercice, du travail sur l’énergie et de la purification du corps, du massage et un travail sur la respiration et autre mouvements pour corriger un déséquilibre ou une maladie. Il y a même une branche du chi-gong qui est spécifique aux maladies qui s’appelle le chi-gong médical. Le chi-gong (ou qi-gong) est un travail sur le chi ou le  qi (l’énergie), à travers les méridiens qui traversent, et circulent dans le corps, et sur le champ énergétique qui nous entoure. L’exercice du chi a pour objectif de purifier le corps, et de trouver les méridiens afin de débloquer la circulation d’énergie, ce qui a pour conséquence de soigner l’ensemble du corps et d’avoir un état de bien être quotidien. Les exercices sont simples, et accessibles à tous, particulièrement les personnes âgées, les malades ou blessées.

Le Tai-chi, Le pouvoir revigorant des gestes lents

Le tai-chi est un  ancien art martial Chinois, qui est aujourd’hui pratiqué dans le monde entier. Il peut être pratiqué à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est une méthode pour la relaxation, et la remise en forme. Il se caractérise par des mouvements lents et continus, dont l’objectif est de libérer le passage de l’énergie vitale appelé chi, à travers les méridiens du corps. Chercher à trouver un bon professeur capable d’enseigner les aspects méditatifs de cette discipline également.

En fait, l’avantage des méditations dynamiques est de faire tomber les barrières de l’esprit en secouant et en épuisant le corps. Une fois que les barrières physiques ont disparues, les barrières mentales tombes également, et l’esprit est libre. C’est ce principe que nous retrouvons dans certaines danses, comme la danse introspective et les danses extatiques.

Le tournoiement

Le tournoiement est souvent associé aux Soufies et aux derviches. Le tournoiement est une manière d‘évoquer toute l’énergie négative du corps et de le fatiguer, afin qu’il n’intervient pas dans la découverte spirituelle. Au fur et à mesure que vous le pratiquez, vous devez pouvoir tourner pendant vingt minutes environ. Vous découvrez que la méditation dynamique ne semble pas tout à fait toujours à la méditation. Mais si elle est pratiquée en plein conscience, c’est vraiment une méthode de méditation.  Il permet également de calmer, de renforcer, de maîtriser, et d’apaiser le corps et facilite la méditation assise.  Le tournoiement peut être à pratiqué à la maison, mais il ne convient pas à tout le monde, particulièrement si vous avez une maladie qui provoque le vertige, si vous souffrez d’un bourdonnement dans les oreilles, ou si vous prenez des médicaments dont les effets indésirables peut provoquer des étourdissements abusifs.

Chacun trouvera expérimentera ces diverses techniques, et trouvera la forme de méditation qui convient le mieux à son caractère et à ses capacités physiques. Mais les résultats sont presque similaires, à savoir une meilleure santé physique, une sensation de bien être au quotidien, et un développement spirituel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09/04/2017

L’argent fait-il vraiment le bonheur ?

L’argent peut-il me rendre heureux ? Voici une question que tout adulte a du se poser, ou se posera un jour (heureusement que les enfants ne se la posent pas). Naturellement la question vaut d’être posée. Seulement, ceux qui ont eu l’argent connaissent bien la réponse. Cette réponse restant peut relative à l’expérience personnelle de chacun. Dans cet article, j’évoque des exemples, des recherches sur cette question, et présente ma vision personnelle.

bonheur, argent et bonheur

 

Une histoire sur l’argent et le bonheur :

Voici une histoire récente sur le sujet : Celle de Jane Park cette jeune Britannique qui a gagné un million de livres (1,17 M EUR) à l'Euro Millions à 17 ans ; et qui 4 ans après, souffre de ne pas savoir sa mission dans la vie : « Je croyais que tout serait dix fois mieux qu'avant, sauf que c'est devenu dix fois pire. Parfois j'aurais préféré ne pas avoir cet argent. Je me dis que ma vie aurait été vraiment meilleure si je n'avais pas gagné. Les gens me regardent avec envie mais ils ne savent rien de ce stress que je subis quotidiennement. J'ai des choses matérielles mais ma vie est vide. Quel sens donner à ma vie? », Raconte Jane.

On peut dire qu’il s’agit d’un cas particulier, d’une personne qui n’était pas en âge d’avoir et de pouvoir gérer une telle richesse, mais des témoignages de personnalités qui ont connu la richesse et le succès, affirment que non seulement l’argent n’a pas fait leur bonheur, mais pire, il a fait leur malheur. Ne serait qu’en causant la perte de leurs amis ou famille, qui commençait à s’intéresser plus à leur argent qu’à leur personne, comme le déclara un styliste à succès à la fin de sa vie. Une personne qui en principe fit fortune du métier qu’elle aimait.

La science et le bonheur :

Enseignant-chercheur en psychologie, Mihaly Csikzentmihalyi nous donne une réponse factuelle à la question sur le bonheur.Dans son livre « La psychologie du bonheur » , Il dit que « la véritable satisfaction devant la vie ne provient pas du fait de devenir riche ou mince, mais du sentiment profond d’être bien avec soi même. Dans la quête du bonheur, les solutions partielles et les recettes ne fonctionnent pas » p 28. Dans ce qu’il appelle l’expérience optimale, la recherche du  bonheur passe par la maitrise de sa vie intérieure, par l’examen du fonctionnement de la conscience, et le moyen de la contrôler. Cette expérience comporte des composantes dont la présence créer de l’ordre dans la conscience et produit des moments de vie intense que l’individu cherche à revivre par la suite.

Ma vision du bonheur :

Je pense que :

  • l’argent, ou l’indépendance financière crée un environnement favorable au bonheur, dans la mesure ou çà nous libère de l’obligation de consacrer beaucoup de temps à travailler pour gagner de l’argent, et en conséquence nous permet de pouvoir consacrer la grande partie de notre temps à ce qui nous motive le plus, ce qui est une vraie source de bonheur pour nous, et que nous aimerions passer notre vie à faire. Après tout, à quoi sert une vie, si ce n’est à faire ce dont on a envie ? Encore faut-il vraiment savoir ce que nous voulons vraiment. Marilyn Monroe n’a-t-elle pas dit : « Une fois qu’on a ce qu’on veut, on réalise qu’on le veut pas ». Et si nous nous ne le savons pas, alors il nous devons prendre suffisamment de temps  pour faire une introspection personnelle pour le savoir.
  • La santé  est capitale, car sans elle nous ne pouvons rien réaliser. Encore faut-il que nous prenons conscience de ce capital santé, et l’entretenir avant qu’on l’ait épuisé.
  • Une passion, ou un objectif de vie qui dépasse notre égo, est l’unique source de vrai bonheur, on peut avoir tout l’argent du monde, mais il ne nous sert à rien si nous vivons seuls, ne pouvons le partager ou l’utiliser pour contribuer au bonheur des autres. Vous vous imaginez être milliardaire et vivre seule dans une ile ?

Si le bonheur était une équation çà serait : x argent + y santé + z passion = bonheur. A chaque de savoir les limites de sa dose de ces composantes.

Avec tous mes souhaits de bonheur pour tous J

 

 

27/03/2017

Comment choisir un centre de remise en forme ?

La culture  du bien être et de la remise en forme se développe et nous  prenons plus conscience de la nécessité d’entretenir notre corps par le sport et des activités physiques. En réponse à ce besoin, des centres de remise en forme, des clubs de fitness des spa sont crées, notamment en franchise .Face à cette abondance le choix s’avère parfois difficile pour certains. Pour vous aider dans à choisir votre centre de remise en forme, voici une démarche en trois étapes :

Identifiez vos besoins de remise en forme

  1. Demander conseil à votre médecin sur l’activité qui vous convient le mieux. Si les vertus du sport sont connues, Il convient de savoir quel sport vous serait le plus bénéfique.
  2. Identifiez vos besoins et vos activités sportives préférées. Cela vous permettra de déterminer le type de centre de conditionnement physique que vous trouverez.
    Par exemple, si vous aimez la natation il vaut mieux vous inscrire dans une piscine que dans un centre de fitness.

Les critères de tri pour le choix d’un centre de remise en forme :

Il s’agit de savoir s’il s’agit d’un centre agréable, ou vous viendrez avec joie, ou vous pouvez rencontrer des gens de votre âge,  et votre niveau de condition physique. Éventuellement, si vous préférez un centre mixte et pour les seules femmes seulement. Faites le tour des centres sportifs de votre ville et dressez une liste comparative de ce qui suit :

Les indispensables

  1. la qualification des coachs: Renseignez vous sur la présence des coachs, leurs diplômes, et leur disponibilité. Privilégier le conseil, la compétence et  l’encadrement.
  2. la qualité des locaux (propreté, aération) ; la quantité et la qualité des équipements cardio training et musculation ; ainsi que la qualité de l’eau de la piscine (chlore).
  3. La fréquentation et l’ambiance (surpeuplée ou conviviale). Quelles sont les heures d’affluence ? et l’effectif maximum, particulièrement pour les cours dispensés en groupe (danse, aérobic, step…etc.)
  4. Le cout total (les séances coaching personnel sont souvent payantes) par rapport à votre budget.
  5. Les éventuelles facilités de paiement, promotions, voir les conventions avec des organismes.

 

 Les plus :

  • Y a-t-il une diététicienne pour un suivi sur le long terme (l’approche doit être holistique).
  • Les prestations détente : massage,  piscine, balnéothérapie, hammam, douche à jet ...
  • La proximité de votre domicile.

Informez-vous et testez la qualité et les services :

Avant d’opter pour un abonnement dans un centre de remise en forme - ce qui constitue un investissement pour  vous, dans la mesure où la formule standard est celle à l’année- il est judicieux de tester les activités, et les différentes prestations proposées. Certains centres proposent des pass journaliers (souvent chers), voir une journée gratuite si vous êtes parrainé par un adhérent. Informez-vous.

N’hésitez pas à interroger les anciens adhérents ou consulter les forums et média sociaux en ligne sur le centre qui vous intéresse; vous en apprendrez énormément sur ce centre.

Une fois l’information en main, il est facile de décider. Il est temps de prendre soins de votre corps de votre mental au centre de remise en forme de votre choix.